Posté par catégorie:Histoires

HEARTS {chapitre1 à 8}  0

Voilà les huits premiers chapitres de l’histoire HEARTS. Clique sur le lien pour y avoir accès et les lire!

Je rappelle que lorsqu’on écrit tard le soir ou tôt le matin, on écrit n’importe quoi… Donc il est fort probable que j’ai fait des fautes de frappes et d’orthographe.

(N’oublie pas de donner ton avis dans les com’s)

 

Lire les chapitres 1-2-3-4-5-6-7-8

 

À suivre!

 

PS: tu peux carrément imprimer si ça te pique les yeux de le lire sur ton écran!

 

 

Eau Précieuse chapitre 8  5

Alors, je n’ai pas lâché prise. Je suis allée parler de mon projet au directeur du conservatoire .

_Bonjour, est-ce bien vous le directeur du conservatoire ?

_Oui oui , c’est bien moi . Qu’est-ce que je peux faire pour vous, mademoiselle ?

_Je voudrais vous parler au sujet de « L’eau Précieuse » qui coulerait dans la Seine à Paris. Pourriez-vous me donner des renseignements à ce sujet ?

_Et bien, actuellement nous travaillons sur cette eau là , mais, c’est … très dur à étudier, même si vous voulez absolument participer à nos études, je suppose , il faudrait mieux nous laisser faire…

_Mais, monsieur !!

Le directeur avait l’air d’un homme d’affaire

et qui aimait en avoir.

Il avait les cheveux gris et tout ébouriffés.

Malgré sa mine de travail, je voulais à tout pris savoir,

c’était MON projet …

J’ai fini par abandonner.

Mes études scientifiques, je les ai abandonnées.

Depuis, dans cette dépression,

j’ai pris du poids et puis je bois plus d’alcool.

Un jour, je suis retournée au conservatoire , il n’y avait

personne.

Je suis allée me renseigner à la mairie :

ils étaient partis à Paris .

J’ai tout de suite imaginé qu’ils allaient étudier sur l’eau précieuse.

Je m’y suis alors rendue avec la permission de mon oncle Patrick,

qui depuis, a repris ces médicaments.

J’ai pris l’avion, et lorsqu’il a atterrit, j’étais la première à en sortir.

Voir la lumière du soleil et sentir l’air frais me chatouiller le nez,

ça me rappelait ma mère qui me faisait des chatouilles .

je devais alors ne me contenter de m’occuper de moi.

Fin et suite bientôt…